Un hydrogel à base d'algues pour une cicatrisation indolore

hydrogel pour une cicatrisation indolore

La peau est fréquemment exposée à de nombreux types de blessures ou de plaies, notamment les coupures, les éraflures, les égratignures, les infections et les ulcères. Malheureusement, avec l'âge, la peau devient plus fragile et moins capable de guérir d’elle-même. Avec le vieillissement de la population, des traitements efficaces et facilement accessibles deviennent de plus en plus nécessaires.

L'importance des hydrogels dans le traitement des plaies

Au cours des dernières décennies, les hydrogels ont gagné en popularité pour le traitement des plaies cutanées. Appliqués sur une lésion, ces gels spéciaux favorisent la cicatrisation en absorbant les fluides évacués (exsudats) et en maintenant la plaie protégée, hydratée et oxygénée. La plupart des hydrogels possèdent également des propriétés adhésives permettant de suivre les mouvements de la peau. Cependant, l'absorption des exsudats les fait gonfler, et leur adhérence peut étirer et élargir la plaie, provoquant douleur et risque accru d'infection bactérienne.

Une innovation prometteuse des chercheurs de Tokyo

Pour créer des hydrogels qui traitent efficacement les plaies sans perturber le processus de cicatrisation, une équipe de chercheurs de l'Université des Sciences de Tokyo a développé un nouveau matériau médical. Leur étude, publiée dans l'International Journal of Biological Macromolecules, présente un hydrogel innovant, peu coûteux, fabriqué à partir d'un composant trouvé dans les algues marines. Ce matériau possède des propriétés physiques distinctes des hydrogels traditionnels.

Composition et avantages de l'hydrogel à base d'algues

Cet hydrogel est composé d'alginate, de carbonate de calcium et d'eau gazéifiée. L'alginate, une substance biocompatible extraite des algues échouées, n'adhère pas fortement aux cellules ou aux tissus cutanés. La structure unique formée par l'alginate et les ions de calcium, combinée à l'effet protecteur du CO2 contenu dans l'eau carbonatée, crée des conditions de pH et d'humidité idéales pour la guérison des plaies. De plus, cet hydrogel présente une adhérence et un gonflement nettement inférieurs à ceux des hydrogels commerciaux. Les tests réalisés sur cultures cellulaires et sur des modèles de souris ont donné des résultats très prometteurs.

Vers une médecine durable et accessible

L'alginate, extrait des algues échouées sur les plages, est une ressource renouvelable. L'hydrogel ainsi produit est peu coûteux et biodégradable, ce qui représente un progrès significatif vers une médecine durable. Les chercheurs espèrent que les résultats de cette étude mèneront à de nouvelles solutions pour améliorer les soins médicaux dans une population vieillissante.

Sources :

News Medical

Plus d'articles

L’huile essentielle de lavande contre la dermatite atopique

Comprendre et traiter les plaies chroniques

La stimulation électrique pour une cicatrisation trois fois plus rapide : une avancée prometteuse