L’huile essentielle de lavande contre la dermatite atopique

champ de lavande

Une récente étude publiée dans la revue PLOS One a révélé les avantages des huiles essentielles de lavande pour traiter la dermatite atopique (DA), mettant en lumière leur nature non sensibilisante pour la peau.

Dermatite atopique : causes et solutions

La dermatite atopique (DA) est une affection de la peau caractérisée par la sécheresse, les démangeaisons et l'inflammation. Cette condition, souvent accompagnée d'eczéma récurrent, affecte la qualité de vie des patients. On estime que 15 à 20 % des enfants et 1 à 3 % des adultes en sont atteints.

Bien que les causes exactes de la DA soient encore inconnues, on pense qu'une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux y contribue. Par exemple, des mutations dans le gène de la filaggrine, essentiel à la barrière épidermique, sont présentes chez 20 % des patients atteints de DA. Ces mutations facilitent l'invasion des antigènes et la production de cytokines inflammatoires. Les facteurs environnementaux comme les acariens, le pollen et les polluants chimiques aggravent ces réactions, entraînant une réponse immunitaire excessive et des démangeaisons cutanées, particulièrement sur les bras et derrière les genoux.

Approches thérapeutiques actuelles et innovations

Les traitements actuels de la DA utilisent des immunosuppresseurs et des stéroïdes pour réduire les symptômes, mais ils ne traitent pas la cause sous-jacente de la maladie. Les nouveaux agents thérapeutiques approuvés par la FDA, tels que le dupilumab, le tralokinumab et le baricitinib, ciblent les mécanismes pathogènes de la dermatite atopique, mais ils restent coûteux et souvent inaccessibles.

La médecine populaire propose depuis longtemps l'utilisation des huiles essentielles de lavande pour traiter les démangeaisons cutanées. Ces huiles, relativement peu coûteuses et écologiques, pourraient offrir une solution efficace pour la DA.

Les bienfaits des huiles essentielles de lavande

Trois principales espèces de Lavandula sont utilisées pour produire des huiles essentielles : Lavandula angustifolia, L. spica et L. stoechas. Parmi celles-ci, L. angustifolia est particulièrement riche en terpènes bioactifs, notamment l'acétate de linalyle et le linalol. Ces composés, dont les concentrations varient selon la région et la saison de récolte, ont montré leur capacité à inhiber les œdèmes, l'inflammation et la production de cytokines dans des modèles murins.

L'huile essentielle de L. angustifolia est traditionnellement reconnue pour ses propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes, utilisée couramment en aromathérapie. Récemment, des études ont confirmé ses effets bénéfiques, notamment antibactériens et analgésiques.

Résultats de l'étude sur la dermatite atopique

Les résultats de l'étude indiquent que l'huile essentielle de L. angustifolia, ainsi que ses composants l'acétate de linalyle et le linalol, peuvent inhiber la dermatite atopique en supprimant le récepteur des hydrocarbures aromatiques (AhR), responsable du déclenchement de la DA en réponse aux polluants environnementaux.

Ces composants inhibent également l'expression de l'artémine (ARTN), un facteur neurotrophique qui augmente la sensibilité de la peau et les démangeaisons. Ainsi, les huiles essentielles de lavande peuvent non seulement prévenir l'exposition à la pollution de l'air, mais aussi apaiser les démangeaisons existantes.

Sécurité et efficacité des huiles essentielles de lavande

Les essais de sensibilisation cutanée ont montré que les huiles de lavande et leurs composants principaux n'avaient pas d'effets sensibilisants, confirmant leur sécurité pour une application directe sur la peau humaine. Toutefois, l'efficacité de ces composants dépend fortement de la concentration optimale. Une utilisation à des concentrations plus élevées pourrait ne pas donner les résultats thérapeutiques escomptés.

En conclusion, les huiles essentielles de lavande, comme celles de L. angustifolia, offrent une solution prometteuse et naturelle pour traiter la dermatite atopique, en particulier pour ceux souffrant des effets aggravants de la pollution de l'air.

Sources :

News Medical

Plus d'articles

Un hydrogel à base d'algues pour une cicatrisation indolore

Comprendre et traiter les plaies chroniques

La stimulation électrique pour une cicatrisation trois fois plus rapide : une avancée prometteuse