Nouvelle technologie pour les brûlures pédiatriques

Une petite fille en train de faire un check avec une professionnelle de santé

Les brûlures constituent le type de blessure le plus répandu en Australie et c’est l’une des principales causes de décès chez les enfants de moins de quatre ans. Alors que le taux de survie chez les patients victimes de brûlures a nettement augmenté, le traitement des brûlures pédiatriques reste un défi, surtout avec la recrudescence des bactéries multirésistantes aux médicaments.

Aujourd’hui, une nouvelle technologie provenant de l’Université de l’Australie-Méridionale (UniSA) pourrait révolutionner le traitement des brûlures chez les enfants à l’aide de pansements sensibles aux stimuli, qui réduisent l’infection de façon sûre et stimulent la cicatrisation. Cette recherche se base sur de récentes publications sur les revues Acta Biomaterialia et Biomedicines qui décrivent l’efficacité antimicrobienne des antiparticules ultra petites d’argent.

Le pansement d’avant-garde de nanoparticules d’argent recouvert d’hydrogel, développé par une équipe de recherche à l’Institut des industries du futur de l’UniSA (Dr Zlatko Kopecki, Professeur Allison Cowin et Professeur Krasimir Vasilev) sécrèteront « à la demande » des nanoparticules ultra petites d’argent capables de neutraliser en toute sécurité la résistance aux antibiotiques et de favoriser la cicatrisation de la plaie. L’innovation de ce traitement réside dans le système de libération de ces nanoparticules qui réagit aux changements de pH et de température et ne s’active qu’en présence d’infection.

Chaque année en Australie, environ 50 000 personnes sont hospitalisées suite à des brûlures, et les jeunes enfants sont particulièrement touchés. Les lésions par ébouillantage (65 %) et par exposition aux flammes (20 %) sont les formes les plus courantes chez les enfants de moins de quatre ans. Près de 75 % de toutes les lésions par ébouillantage peuvent être évitées. Chaque année, l’Unité des grands brûlés de l’hôpital pour femmes et enfants d’Adélaïde traite environ 600 enfants victimes de brûlures ; les ébouillantages représentent une proportion significative de ces lésions. Dans la grande majorité des cas, il s’agit d’accidents domestiques. Les enfants de moins de cinq ans sont les plus touchés car ils aiment imiter le comportement des adultes, ce qui signifie que les boissons chaudes, les robinets et les casseroles sont toutes des zones de grand danger.

Les infections et les septicémies sont courantes chez les enfants victimes de brûlures. Les produits à base d’argent peuvent inhiber la croissance des bactéries, mais ils peuvent également provoquer une toxicité s’ils sont administrés en quantité excessive sur les plaies. L’unicité de ce pansement innovateur réside dans le fait qu’il capitalise sur les propriétés antibactériennes de l’argent tout en évitant la surexposition, vu qu’il ne s’active qu’en présence d’infection. Libérées « à la demande », les nanoparticules d’argent régulent l’inflammation tout en favorisant la régénération tissulaire, rendant bien plus sûr et efficace le traitement chez les enfants. Il n’existe sur le marché actuel aucun pansement qui réagisse à la situation de la plaie. Cet effort collaboratif permettra d’utiliser des matériaux intelligents au bénéfice des patients et des cliniciens.

Sources :

News Medical

Plus d'articles

Comprendre et traiter les plaies chroniques

La stimulation électrique pour une cicatrisation trois fois plus rapide : une avancée prometteuse

Géraldine RUBIN, infirmière et formatrice ePansement