contact@e-pansement.fr      09 72 46 28 88

Le miel : plus efficace que les médicaments contre la toux.

Il existe de nombreux remèdes contre la toux et l’un des plus populaires est le miel. Une équipe de chercheurs de l’Université d’Oxford, au Royaume-Uni, a entrepris de vérifier si le miel, utilisé depuis des siècles, était réellement efficace. La recherche, publiée dans la revue BMJ Evidence-Based Medicine, avait pour objectif de déterminer l’efficacité du miel dans le traitement symptomatique des infections des voies respiratoires supérieures (IVRS).

 

Résistance aux antibiotiques
Les IVRS sont la principale raison de prescription d’antibiotiques. La plupart des IVRS étant virales, les antibiotiques sont inefficaces et leur prescription inappropriée.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) affirme que la résistance aux antibiotiques est, à ce jour, l’une des principales menaces sanitaires au niveau mondial. Elle représente également une menace en ce qui concerne la sécurité alimentaire et le développement. L’incidence d’une mauvaise utilisation des antibiotiques augmente et un nombre toujours croissant d’infections (dont la tuberculose, la pneumonie et la gonorrhée) deviennent difficiles à traiter.

L’article souligne que l’usage excessif d’antibiotiques est le moteur essentiel de la résistance aux antimicrobiens et, d’après les chiffres du gouvernement britannique, en plus d’être l’un des dix risques majeurs en Grande-Bretagne, les infections résistantes aux médicaments sont associées à des conséquences sanitaires bien pires pour les patients que les simples infections sensibles aux antibiotiques.

 

Le miel est l’un des produits naturels les plus prisés et appréciés depuis l’antiquité, et il n’est pas utilisé uniquement pour ses propriétés nutritionnelles, mais également en médecine traditionnelle. Il est employé depuis des années dans le traitement de conditions cliniques telles que le soin des plaies, les maladies des yeux, l’asthme bronchial, les infections de la gorge et la fatigue. Ses propriétés antimicrobiennes lui confèrent la capacité de tuer les agents pathogènes (bactéries ou virus) à l’origine de l’infection. Le miel possède également des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et anti-cancéreuses. En plus d’être antibactérien, il permet de conserver un environnement humide au sein d’une plaie et sa viscosité élevée fournit une barrière contre les infections. Ses propriétés antimicrobiennes sont dues à la production enzymatique de peroxyde d’hydrogène. Son pH est bas et son taux élevé de sucre lui octroie une forte osmolarité, suffisante à bloquer la croissance d’agents pathogènes.

 

Conclusions

Après analyse des preuves existantes sur le rôle du miel sur les symptômes des IVRS (révision et méta-analyse systématiques des bases de données Pubmed, Embase, Web of Science, Cab abstracts, AMED et LILCAS, et autres sources), les chercheurs ont identifié plus de 1 300 relevés et 14 études. Neuf de ces études impliquaient des enfants et la plupart des études présentaient une analyse comparée du miel et d’autres traitements conventionnels tels que les médicaments sans ordonnance.

Ils en ont conclu que le miel soulageait les symptômes des IVRS (toux, congestion nasale, éternuements et maux de gorge) et que ses résultats étaient supérieurs à ceux des traitements traditionnels. Il représenterait donc une alternative économique et facilement disponible aux antibiotiques et pourrait contribuer à ralentir la propagation de la résistance aux antimicrobiens. Les chercheurs précisent cependant que tous les miels ne sont pas produits de la même façon et qu’il s’agit d’une substance complexe. Deux études seulement faisaient l’objet de tests avec placébo et une recherche plus poussée doit être entreprise avant de tirer des conclusions définitives. Les comparaisons avec un placébo sont plus limitées et exigent des essais de plus grande qualité.

Il est, quoi qu’il en soit, recommandé aux patients de consulter un médecin avant d’envisager une médecine alternative pour soulager les symptômes, et ce afin de prévenir tout risque d’allergie et d’effets indésirables.

 

Source : News Medical Life Sciences; Honey a better cough remedy than over-the-counter-medicines ; Angela Betsaida B. Laguipo, BSNAug 20 2020.